Pour en savoir plus

Honoré Daumier par Félix Vallotton ; © CC
Honoré Daumier par Félix Vallotton
Additional information
© CC

Lithographe, peintre et sculpteur, Honoré Daumier (Marseille 1818 – Valmondois 1879) met en scène tous les acteurs de la comédie humaine. Caricaturiste politique et implacable scrutateur des mœurs de son temps, il est une référence incontournable pour qui s’intéresse à l’histoire du XIXe siècle. Témoin satirique du règne « du roi bourgeois », il collabore à La Caricature, journal fondé en 1830 par Charles Philipon, journaliste républicain, à qui nous devons la célèbre représentation de Louis-Philippe en forme de poire. Dans la ligne politique du journal, qui lutte contre le régime en place, Daumier réalise une série d’études, de portraits-charges des membres les plus en vue de la vie politique : ministres et députés, journalistes gouvernementaux. Il accentue les particularités physionomiques et révèle les personnalités profondes pour mieux dénoncer la corruption du système. Au-delà de l’univers politique, il dessine avec passion et précision la bourgeoisie, s’intéresse au monde de la justice, sans oublier d’ausculter, parmi ses nombreux thèmes, la médecine et la pharmacie.

La loi du 29 août 1835 contre la liberté de la presse entraîne la disparition de La Caricature, Daumier s’oriente alors vers la satire de mœurs et collabore au Charivari, fondé en 1832 par Philipon. De 1830 à 1852, tous les engouements de la société sont passés sous la mine du crayon qui lui sert de scalpel. Toujours ancré à l’actualité, Daumier déborde de verve et nous lègue, avec humour et facétie, un précieux témoignage de la société française.

 

Voir aussi : Les Amis de Daumier