Remèdes

Les Cigarettes au camphre ; © FDD
Les Cigarettes au camphre
Additional information
© FDD

À cette époque, lois et décrets, mal adaptés aux progrès scientifiques et techniques, sont contournés et de nombreux agents thérapeutiques naviguent dans les eaux obscures de l’illégalité. Les charlatans profitent de la situation et de nombreux remèdes, inefficaces et parfois dangereux, sont mis sur le marché sans aucun contrôle. Les inventeurs et fabricants de remèdes diffusent un grand nombre de médicaments « hors la loi » à grand renfort de publicité. Les artistes de l’époque, Daumier, Cham, Capiello, peintres et dessinateurs, dénoncent par la caricature la crédulité du public.

Des préparations, parées des séductions et des mystères de l’Orient, sortent de l’arrière-boutique des officines, comme par exemple le Racahout des Arabes. Substance alimentaire en grande faveur à la cour du Sultan, c’est en fait un produit médicinal diététique, recommandé pour les enfants, les convalescents, les vieillards, qui poursuit sa carrière jusqu’aux premières décennies du XXe siècle et qui annonce l’essor des produits de grande consommation des petits-déjeuners.


Parcourir nos oeuvres