Défier la maladie

Paris Grippé ; © FDD
Paris Grippé
Additional information
© FDD

Le rire ayant une vertu cathartique, l’arrivée des épidémies de grippe ou de choléra en France provoque bien souvent, du moins dans un premier temps, des réactions de bravade et d’incrédulité, que traduisent bien les caricatures publiées dans la presse. Il s’agit de ne pas se laisser impressionner, de ne pas prendre peur face à la maladie. Toutefois, toutes ne sont pas traitées de la même manière : ainsi, la grippe apparaît moins grave que le choléra, il est donc plus facile de se moquer de ses symptômes et de sa contagiosité, comme le prouvent les caricatures d'Honoré Daumier ou de Jean Effel. 

Si les caricatures sur le choléra prennent un ton un peu différent, elles existent néanmoins. Ainsi en 1832, au moment où une épidémie de choléra ravage la France, l’éditeur Charles Aubert fait imprimer une série de Caricatures anti-cholériques

Qu’elle ne soit qu’une simple épidémie hivernale sans grande gravité ou une pandémie mortelle, la grippe demeure une source d’inspiration pour les caricaturistes de la seconde moitié du XXe siècle, à l’image de Jacques Faizant, qui joue sur les clichés, à présent bien connus, liés à cette maladie.


Parcourir nos oeuvres