Antoine-Jérôme Balard (1802-1876)<BR />Le brome

Antoine-Jérôme Balard (au centre) ; © FDD
Antoine-Jérôme Balard (au centre)
Additional information
© FDD

Devançant les préjugés de son époque, il perçut ce que les découvertes de la chimie pouvaient compter d’applications utiles à l’humanité en s’adaptant aux nouveaux besoins créés par la civilisation. C’est à Montpellier que Balard, âgé de 24 ans, isola et caractérisa un nouvel élément, le brome, à partir des eaux des salines du Languedoc. Le 14 août 1826, à la séance de l’Académie des Sciences, Vauquelin, Thénard et Gay-Lussac présentèrent leur rapport sur le mémoire de Balard, Description d’une nouvelle substance trouvée dans l’eau de mer. Proposé par Chaptal, au nom de la section de chimie, à l’Académie des Sciences en 1829, Balard fut élu à l’unanimité. Professeur de chimie à Montpellier puis à la faculté des sciences de Paris et au Collège de France, il éprouva, sa vie durant, un vif intérêt pour l’étude des constituants de l’eau de mer tels que les dérivés du chlore et les sels de métaux alcalins. Les applications du brome et de ses dérivés minéraux ou organiques se révélèrent féconds en thérapeutique des affections nerveuses, en photographie dans la préparation des couches photosensibles, dans l’ignifugation des tissus et dans l’industrie des carburants comme antidétonants.

Pour en savoir plus : Société d'Histoire de la Pharmacie