Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 2021 1.1 Carreau publicitaire | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
2021 1.1

Dénomination: 

Carreau publicitaire

Appellation historico-commerciale: 

Pastilles Géraudel

Création / Exécution: 

Ogé Eugène (d'après, dessinateur, illustrateur)
Warin L (émailleur, céramiste)
France, Ile-de-France, Paris (lieu de création)
1895
entre 1972 et 1973 (vers)

Date de création / exécution: 
1895
Matières et techniques: 

Faïence (emaillé)

Mesures: 

H. 15,3 cm, l. 15,3 cm

Marques et inscriptions: 

slogan
Latin / Français
SI VOUS TOUSSEZ prenez des PASTILLES GERAUDEL

inscription concernant l'exécutant (sur côté droit)
Latin / Français
ATELIER D'EMAILLAGE L. WARIN

date, texte manuscrit (dos)
Français
1972-1973

Description cartel: 
C’est pour répondre aux problèmes de catarrhe bronchique de sa mère qu’Auguste Arthur Géraudel (1841-1906), pharmacien à Sainte-Ménéhould, aurait mis au point cette pastille à base de goudron de Norvège dans les années 1870. Cette substance était connue depuis l’Antiquité pour ses vertus thérapeutiques contre les affections respiratoires. Géraudel purifia le produit par chauffage doux au bain-marie et filtration sur une toile, puis l’incorpora dans une pastille aromatisée à l’anis, forme qui lui semblait la plus adaptée.
Face à l’accroissement de la demande, Géraudel construisit l’un des premiers grands laboratoires modernes, avec éclairage, chauffage et monte-charge. Il sut également parfaitement exploiter les ressorts de la publicité, au point qu’on le qualifia de « Roi de la Réclame ». Affiches, cartes postales, publicités dans la presse de l’époque (Le Journal illustré, Le Courrier français illustré, L’Illustration) et même un ballon publicitaire en aérostation et une partition contribuèrent au succès des pastilles Géraudel, à une époque où la concurrence ne manquait pas. Les publicités dessinées par Chéret et Willette sont certainement les plus connues ; elles apportèrent au produit une notoriété certaine.
D’autres dessinateurs contribuèrent toutefois à l’arsenal publicitaire de Géraudel. En 1895, Eugène Ogé compose deux réclames mettant en scène une cantatrice et son pianiste. Sur la première, la chanteuse étouffe une quinte de toux sous les yeux courroucés du musicien. La scène est accompagnée du désormais classique slogan : « Si vous toussez, prendre des pastilles Géraudel ». Sur la seconde, la cantatrice a retrouvé toutes ses facultés, ce que confirme le texte : « Elle ne tousse plus, elle a pris des pastilles Géraudel ».
Un carrelage réclame a été créé à partir de certaines affiches, dont celles d’Ogé. C’est l’atelier d’émaillage Léon Warin, installé à Paris depuis 1880, qui se charge de le produire. Il s'agit ici d'une réédition des années 1970, probablement un cadeau offert à un pharmacien, par un fournisseur à l'occasion d'une commande ou encore à l'occasion d'un séminaire professionnel.

Elements de la représentation: 
Utilisation / Destination: 

cadeau