Page de pub

Pharmacie du XVIe siècle ; © Sanofi-Aventis ; © FDD
Pharmacie du XVIe siècle
Additional information
© Sanofi-Aventis ; © FDD

À l’occasion de la campagne portée par le Conseil de l’Europe et l’Union européenne qui ont déclaré 2015 « année du patrimoine industriel et technique », nous vous proposons de revisiter une « Page de Pub », exposition réalisée, en 2009, par l’Ordre national des pharmaciens en partenariat avec Sanofi Aventis.

Mémoire partagée et partage de connaissance se réunissent à cette occasion au service d’une préoccupation commune qui permet de détourner la publicité pour la mettre au service du patrimoine contemporain.

L’information médicale, après la Seconde Guerre mondiale, est diffusée par les visiteurs médicaux, la presse et par la publicité postale. Elle est destinée, dans un cadre législatif qui reste assez « souple », aux professionnels de santé. Le talent et l’imagination des artistes et des créateurs se mettent alors à la disposition des laboratoires pharmaceutiques.  Une profusion de documents publicitaires, dont le seul but est de rappeler au médecin le nom du médicament à prescrire, ne semble pas toujours atteindre sa cible. Et pourtant, ce vecteur de communication assurera le succès de bon nombre de spécialités.

Les deux séries « Visages de l’officine » et « Apothicaireries hospitalières », diffusées, dans les années 1970, par les laboratoires Roussel (aujourd’hui dans le groupe Sanofi), sont les supports illustrés des fiches de posologies de leurs spécialités. Bien connues des professionnels de santé, elles s’inscrivent dans la mémoire de l’entreprise. Mais au-delà du simple outil de communication, quelle lecture faisons-nous, aujourd’hui, de ces visuels ? 

C’est ce que nous vous proposerons de découvrir au fil de « Page de pub », qui se présente sous la forme d’un catalogue raisonné illustré par les séries « Visages de l’officine » et « Apothicaireries hospitalières ». 

Les internautes découvriront l’art pharmaceutique par un décryptage iconographique, où l’esthétique prend le pas sur une traditionnelle histoire de la pharmacie.

 

Commissariat : Dominique Kassel