Coups de coeur Industrie

 

Début de l’industrie pharmaceutique

 

Au XIX° siècle, la pharmacie est à un tournant de son histoire. La découverte des alcaloïdes, le développement de la chimie et de la médecine vont conduire à proposer des formes de médicaments plus adaptées.

 

L’industrialisation permettra de les produire en grande quantité et à moindre coût, tout en offrant des garanties de qualité et de sûreté.

 

Les cachets préparés extemporanément sur prescription médicale sortent de l’officine et sont fabriqués industriellement. Cette forme galénique inventée par Stanislas Limousin en 1872 permettait une absorption plus facile des principes actifs.

 

 

La poudre ou les poudres destinées aux cachets sont broyées, mélangées et tamisées dans un « tamiseur-mixeur rapide » comme celui qui servait à la préparation des cachets Sandol vers 1880. Il s’agit d’un mélangeur à poudre de marque anglaise « Gardner's Patent » dont le coffre est en acajou. Ce modèle est équipé d’un moteur de marque Roulland et possède 4 bacs de stockage. - See more at: http://artetpatrimoinepharmaceutique.fr/naoadmin/cms/t18/p23#sthash.KPWvui6v.dpuf

 

 

 

La poudre ou les poudres destinées aux cachets sont broyées, mélangées et tamisées dans un « tamiseur-mixeur rapide » comme celui qui servait à la préparation des cachets Sandol vers 1880.

 

Il s’agit d’un mélangeur à poudre de marque anglaise « Gardner's Patent » dont le coffre est en acajou.

 

Ce modèle est équipé d’un moteur de marque Roulland et possède 4 bacs de stockage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La poudre ou le mélange obtenu sont ensuite introduits dans la cacheteuse. Celle des laboratoires Sandol est de marque H. Oudet, avec une structure en fonte, bois et verre. Elle est équipée d’un moteur électrique et d'un compresseur, brevetée France et étranger.

 

H. Oudet, ingénieur constructeur a obtenu une médaille d’or, à l’exposition du Val de Grâce en 1925

 

 

Dans la seconde moitié du XXe siècle, vu la stabilité et la conservation difficile du cachet, celui-ci est progressivement abandonné au profit des pilules et comprimés et par la suite gélules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la même époque les granulés enrobés, « saccharures granulés » sont des médicaments solides résultant du mélange sucre, ou sirop simple et d’un ou plusieurs principes actifs. La préparation solide obtenue est passée au crible pour obtenir la forme vermiculée.

 

 

Cette turbine à dragéifier et à enrober est en cuivre et fabriquée par les établissements Frogerais à Vitry -sur-Seine : société fondée en 1910 par Edmond Frogerais.

 

 

Elle a été utilisée par les laboratoires Logeais de 1955 à 1998 pour la fabrication des granulés de leurs spécialités.